Agen14-25.fr a fermé ses portes.

Retrouvez-nous sur Facebook.

A bientôt ;)

. A bientôt ;)

Portail des Jeunes Agenais

Agen Pratique

> Suicide


En augmentation  statistique depuis 3 décennies, les conduites suicidaires constituent un problème de santé majeur.

Une fausse solution

Aboutissement de souffrances personnelles vécues comme insupportables. L’acte suicidaire vise à « en finir » avec cette vie là … souvent dans l’espoir de vivre autrement. Les facteurs déclenchants sont toujours liés à des sentiments de perte jugés indépassables (chômage, solitude, deuil, exclusion, …) mais ils ne résument pas à eux seuls la problématique suicidaire.

Une vraie détresse

Acte désespéré, signe de l’impossibilité de communiquer et d’être écouté, la conduite suicidaire est un appel au secours lancer à la famille, à l’environnement social.

Les signes avant coureurs :

Un geste suicidaire est toujours précédé de signes exprimant un état de souffrance ou de détresse. IL ne faut pas fermer les yeux mais être attentif et à l’écoute de l’autre.

L’identification de ces messages peut permettre d’éviter le passage à l’acte :

Propos ou écrits faisant directement allusion au suicide. Soit par message direct (« je vais me foutre en l’air », « je veux en finir »), soit des messages plus ou moins explicites (« je vais faire un long voyage », « je ne vous embêterai plus », …) 

  •  Le don d’objet chers, significatifs (guitare, scooter, voiture, …)
  • Le changement brusque de comportement (le « calme » devient  « agité » et vice-versa),
  • Les troubles de conduites : absentéisme, fugues, consommation d’alcool, de tabac, de drogues, …
  • Les symptômes à expression physique ou neuropsychique : fatigue, troubles du sommeil, nervosité, incohérence du langage,...
  • La recherche de l’isolement, désintéressement ou surinvestissement scolaire, …

Il est établi que l’association de plusieurs de ces signes et leurs accroissements augmentent le risque de passage à l’acte.

Des conseils pour les proches :

  • En parler, avec calme, sans crainte d’aborder le sujet
  • Tenter de percevoir les difficultés vécues par l’écoute et le dialogue
  • Expliquer au suicidant qu’il est comprit et aidé
  • Percevoir ses attentes, trouver avec lui des solutions
  • Favoriser les contacts sociaux, en l’aidant progressivement à rencontrer des proches, des amis
  • L’aider à renouer avec ses pôles d’intérêts (sport, vie associative, …)

Pour vous aider, voici quelques numéros :logo SOS Amitié

SOS AMITIE  
Tu les appelles au :  05 53 66 47 47 
Tu leur écris à : SOS AMITIÉ, 6 Rue Ledru Rollin - Centre culturel André Malraux 47000 AGEN 
http://www.engagement-solidaire.fr/sos-amitie-agen/

SUICIDE ÉCOUTE  
Écoute téléphonique 24h/24,
faite par des bénévoles formés. 
Ligne d’écoute nationale : 01 45 39 40 00



logo Suicide Ecoute

FIL SANTÉ JEUNES   
Numéro vert : 0800 23 52 36